Nos Sources

Nos premières Sources

"En Afrique, un ancien qui meurt, c'est une bibliothèque qui brûle."

Amadou Hampâté Bâ (1901-1991)

in "Il n'y a pas de petites querelles"

"Mes quatre grands-parents sont morts avant que je ne m'interesse de près à leur existence.

Les enfants prennent leur éternités pour une généralité, mais les parents de leurs parents disparaissent sans leur laisser le temps de poser toutes les questions.

Au moment où, devenus parents à leur tour, les enfants veulent enfin savoir d'où ils viennent, les tombes ne répondent plus.

Frédéric Beigbeder (1965-)

in "Un roman français"

La précieuse mémoire orale familiale est évidemment le premier transmetteur & fournisseur de l'histoire familiale.

Des souvenirs, des histoires de famille que nous nous attacherons à recueillir respectueusement et rigoureusement avec la plus grande patience.

Ces éléments pourront parfois être étayées, plus tard, par nos propres recherches.

Et aussi :

- Portraits de famille et autres photographies...

- Papiers administratifs et correspondances...

- Les différents lieux de vie familiale...

www.pagesblanches.fr

Pour obtenir un premier état des lieux sur son patronyme, rien ne vaut une simple recherche dans les Pages Blanches.

Le résultat obtenu est limité à une partie de la population réelle mais permet déjà d'estimer l'étendue de son nom de famille, ainsi que son implantation géographique actuelle.

Pour nos familles martiniquaises, il sera logique de constater que - pour le moment, et s'il n'existe pas de lignée homonyme d'origine métropolitaine - la plupart des abonnés habitent... en Martinique.

www.geopatronyme.com

Si la base des abonnés téléphoniques donne un premier résultat sur la rareté d'un nom de famille ainsi que sa localisation, la base INSEE va permettre d'en observer la progression dans le temps et dans l'espace.

Geopatronyme.com est l'un des sites qui permet d'interroger cette base couvrant les naissances, par départements, de 1890 à 1990 en 4 périodes de 25 ans.

Comme dans les Pages Blanches, le résultat permet de constater la rareté ainsi que la localisation de son nom de famille; mais il sera surtout intéressant de noter la progression du nombre de naissance au cours des 4 périodes proposées.

Les migrations (comme celles liées au BUMIDOM) peuvent transparaître dans l'apparition du nom de famille sur le sol métropolitain à partir des années 60.

Pour mieux apprécier le dynamisme d'une lignée, il faut prendre en compte - à minima - les réserves suivantes :

- Comme les Pages Blanches, la base INSEE n'est pas exhaustive.

- Les erreurs de transcription dans l'état-civil étaient fréquentes jusqu'au début du siècle dernier, il faut donc également rechercher les variations patronymiques plausibles (Exemple : BOUTIN, BROUTIN, etc.)

- Lorsque la plupart des patronymes martiniquais ont été délivrés aux nouveaux citoyens après l'abolition de l'esclavage de 1848, certains noms de famille homonymes existaient déjà en France (c'est le cas de BOUTRIN).

Dans ce cas, une relative présence du dit patronyme en métropole dans la période (1891-1915) peut indiquer l'existence d'une lignée homonyme métropolitaine, sans lien de parenté avec celle de la Martinique.

...Guyanaises... ...Guadeloupéennes...

GENEALOGIES BOUTRIN

Lignées Martiniquaises...

...et d'Ailleurs.

...Métropolitaines...

Contact : Genealogie@BOUTRIN.fr

Vous voyez une version text de ce site.

Pour voir la vrai version complète, merci d'installer Adobe Flash Player et assurez-vous que JavaScript est activé sur votre navigateur.

Besoin d'aide ? vérifier la conditions requises.

Installer Flash Player