L'Histoire en partage

La Martinique en 20 Repères Historiques :

1 - Période pre-colombienne : Peuplement de la Martinique par les amérindiens.

2 - 1502 : L'Europe découvre la Martinique lors du 4eme voyage de Christophe Colomb.

3 - 1635 : Pierre Belain d'Esnambuc installe la permière colonie française à Saint-Pierre, au Nord-Ouest.

4 - 1658 : Guerre contre les Indiens Caraïbes se soldant par la victoire des Français et la conquête quasi totale du territoire martiniquais par ces derniers.

5 - 1685 : Publication et application du Code Noir de Colbert fixant le cadre de l'esclavage dans les colonies. A cette date, la pratique de l'esclavage est déjà en vigueur dans les Antilles depuis prés de 40 ans.

6 - 1717 : L'épisode "Gaoulé" illustre les récurrentes velléités autonomistes des colons vis à vis de la métropole.

 [1789 : Révolution Française]

7 - 1794 : Abolition de l'esclavage par la Convention mais la Martinique est sous contrôle anglais. Cette abolition générale fait suite à celle dont bénéficiaIt déjà la partie Nord de Saint-Domingue depuis 5 mois (29 Août 1793).

8 - 1802 : La Martinique est récupérée par le Consulat de Bonaparte qui y rétablit aussitôt l'esclavage et envoie, en vain, une expédition de plus de 30 000 homme à la reconquête de Saint-Domingue.

 [1804 : Haïti devient la première République Noire]

9 - 1824 : Affaire Bissette, du nom de l'abolitioniste mulâtre marqué au fer rouge et condamné aux travaux forcés.

10 - 1848 : Abolition de l'esclavage à l'initiative de Victor Schoelcher, de fait les esclaves se révoltérent pour anticiper l'application du decret. Accession à la petite propriété de nombreux citoyens et "habitant-propriétaire".

11 - 1870 : Le Second Empire conservateur (Contraintes du travail et engagement par la plantocratie locale d'immigrés indiens, chinois et congos) s'achéve avec la défaite de Sedan, l'Inserruction du Sud éclate.

La IIIeme République assimilatrice voit l'ascension politique des hommes des couleurs (et notamment des mulâtres) et de l'instruction public ; le pouvoir économique est conservé par les grands propriétaires blancs.

12 - 1884 : Crise du sucre et industrialisation de la culture de la canne à sucre (Usines)

13 - 1890-1900 : Début du syndicalisme des salariés martiniquais

14 - 1900 : Gréve et repression à l'usine du François se soldant par 10 morts.

15 - 1902 : Eruption de la Montagne Pelée qui emporta plus de 25000 victimes à Saint-Pierre considérée jusqu'alors comme le "Petit-Paris des Antilles" en raison de sa richesse économique, culturelle ainsi que sa modernité. Suite à la catastophe, Fort-de-France qui était déjà la capitale politique et militaire de l'île devint également celle de l'économie et le chef-lieu de la Martinique.

16 - 1934 : Assassinat d'André Aliker, journaliste et militant communiste.

17 - 1946 : Départementalisation portée par Aimé Césaire appliquée à la Martinique, c'est l'assimilation concrète

18 - 1948 : Affaire des 16 de Basse-Pointe (ouvriers agricoles) suite à l'assasinat du béké Guy de Fabrique.

19 - 1959-1981 En 1959 et 1978, la Place de la Savane est témoin de tragiques violences policière et politique.

  Entre 1963 et 1981, migration massive d'Antillais vers la métropole organisée par le BUMIDOM.

20 - 2010 : Référendum sur l'évolution statuaire de la Martinique soldé par le rejet d'une orientation autonomiste.

...Guyanaises... ...Guadeloupéennes...

GENEALOGIES BOUTRIN

Lignées Martiniquaises...

...et d'Ailleurs.

...Métropolitaines...

Contact : Genealogie@BOUTRIN.fr

Vous voyez une version text de ce site.

Pour voir la vrai version complète, merci d'installer Adobe Flash Player et assurez-vous que JavaScript est activé sur votre navigateur.

Besoin d'aide ? vérifier la conditions requises.

Installer Flash Player